lesoirimmo

Olivier Maingain: «La Belgique à quatre, c’est peut-être le début du confédéralisme»

L’ancien président de Défi, Olivier Maingain, a été chargé par François De Smet, son successeur, d’esquisser la position amarante sur la septième réforme de l’Etat.
L’ancien président de Défi, Olivier Maingain, a été chargé par François De Smet, son successeur, d’esquisser la position amarante sur la septième réforme de l’Etat. - Photo News.

Les accidents de parcours récents de la Vivaldi l’ont parfois occulté, mais l’un des grands chantiers en cours de la coalition fédérale, c’est la préparation de la septième réforme de l’Etat. Défi, qui s’est historiquement beaucoup positionné autour du communautaire, prépare lui aussi ses propositions. Et ce n’est rien moins que son ancien président, Olivier Maingain, qui a été chargé par François De Smet, son successeur, d’esquisser la position amarante. Il a tout récemment présenté sa note aux responsables du parti. « C’est une excellente base de travail, qui est soumise à la réflexion des membres, souligne le président. Fin de cette année, je présenterai un projet institutionnel, élaboré avec le centre d’études, qui sera largement inspiré du travail d’Olivier Maingain. Nous le compléterons, notamment sur des points liés à la gouvernance, la démocratie, la hiérarchie des normes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct