lesoirimmo

Union européenne: la Commission débarque à Vilnius, cible de Minsk

Contrôle de migrants par des gardes-frontières lituaniens à la frontière biélorusse, le 7 juillet dernier.
Contrôle de migrants par des gardes-frontières lituaniens à la frontière biélorusse, le 7 juillet dernier. - Reuters

Ils étaient 74 en 2020 : 74 migrants à avoir franchi la frontière entre la Biélorussie et la Lituanie, l’an dernier, pour chercher refuge dans l’Union européenne. En cette fin juillet, ils sont déjà plus de 3.000 à être arrivés cette année dans le petit pays Balte, membre de l’UE depuis 2004. Cette « pression migratoire », dans un pays largement étranger à ces mouvements de population, s’est accélérée au cours des deux derniers mois : près de 500 arrivées en juin, la suite en juillet, contre moins de dix en mars… Elle ne doit rien au hasard : Vilnius, et l’UE dans son sillage, ont tôt fait de voir dans cette explosion des arrivées une « attaque hybride » lancée par le régime du dictateur voisin, Alexandre Loukachenko, en représailles aux sanctions économiques imposées en juin par l’UE contre la répression féroce en cours à Minsk.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct