lesoirimmo

Croix-Rouge à Angleur: «On voit que l’organisation devient de plus en plus rodée»

Privée de moyen de locomotion, sans électricité et dépendante à 100% des dons de vivres, Christiane ne trouve à redire quant à l’action de la Croix-Rouge dans sa rue.
Privée de moyen de locomotion, sans électricité et dépendante à 100% des dons de vivres, Christiane ne trouve à redire quant à l’action de la Croix-Rouge dans sa rue. - Dominique Duchesnes

Reportage

Ça fourmille dans les allées du magasin débordant de vivres du centre d’urgence d’Angleur, installé dans un hall omnisports sur les hauteurs. Vinciane Ernst, coordinatrice des maraudes de la Croix-Rouge qui s’organisent à partir de ce QG, vient tout juste de diviser en équipes la vingtaine de bénévoles ayant répondu à l’appel ce jeudi pour patrouiller dans les rues des alentours. Pour nous, ce sera le « fond » d’Angleur. Un quartier de maisons ouvrières, dont une partie, le quai Saint-Paul-de-Sinçay, a été ravagée par les crues de l’Ourthe.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct