lesoirimmo

Inondations: à Pepinster, le torchon brûle entre le bourgmestre et la Croix-Rouge

Si la Croix-Rouge est critiquée à Pepinster, ce n’est pas le cas partout, comme à Angleur.
Si la Croix-Rouge est critiquée à Pepinster, ce n’est pas le cas partout, comme à Angleur. - Dominique Duchesnes.

Cela s’ébruitait depuis quelques jours : des habitants de Pepinster déclarant aux enregistreurs des journalistes n’avoir pu déceler nulle trace de la Croix-Rouge belge dans leur ville, tandis qu’en même temps ils assuraient non sans ironie avoir pu constater la présence de bénévoles de la Croix-Rouge israélienne (cf. un reportage paru dans De Morgen). Ce jeudi, la polémique a toutefois pris une autre ampleur. Car c’est Philippe Godin, bourgmestre de Pepinster, qui rue désormais publiquement dans les brancards de la Croix-Rouge. En marge de la présentation d’un « plan inondations », celui-ci a été jusqu’à déclarer que l’association avait répondu « aux abonnés absents » depuis le début de la catastrophe. Et ce, alors que le maïeur de l’une des villes les plus sinistrées de Wallonie affirme avoir explicitement sollicité de l’appui.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct