lesoirimmo

Chez les Mestdagh, Kim et Hanne disent «coach», pas papa

@Pierre-Yves Thienpont
@Pierre-Yves Thienpont

Il fallait trouver le moment. Dans une fenêtre assez étroite coincée entre le retour de l’Euro et le départ à Tokyo. En revanche, le lieu de la rencontre sonnait comme une évidence : à Ypres bien sûr ! Là où les filles ont grandi, le papa aussi, les grands-parents avant. Dans ce Westhoek chéri, entre terre et mer. Avec les pieds fermement ancrés dans la première, et la tête qui vagabonde parfois dans la deuxième. Mais pas trop souvent quand même ; ici, on fait dans le concret…

« C’était la tradition », se souvient Philip Mestdagh. « Comme mes parents travaillaient la terre, la leur et puis souvent celle de voisins qu’ils allaient aider, on ne partait pratiquement jamais en vacances en famille. En fait, c’était assez simple : si une année on avait été une journée à la mer, alors l’année suivante, on la passait dans les Ardennes, cette journée de ‘vacances’… »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct