lesoirimmo

Coûte que coûte

Analyse

Un peu plus de deux semaines après les crues cataclysmiques, Elio Di Rupo prend un engagement fort à l’intention de sinistrés et de communes qui ont parfois le sentiment d’être abandonnées à leur triste sort : nous ne vous laisserons pas tomber ! Coûte que coûte, le gouvernement wallon viendra en aide à ceux qui ont perdu tout ou beaucoup par la faute des eaux devenues folles.

Mais qu’on se le dise : dans les régions dévastées, les temps seront durs. Des milliers de personnes vont devoir vivre sous des toits de fortune, dans des conditions précaires. Le ministre-président parle d’« un an et demi voire deux ans. » C’est terrible et pourtant cela semble optimiste tant le travail de reconstruction est immense. En fin de législature, le gouvernement PS-MR-Ecolo sera jugé sur sa capacité à gérer cette catastrophe.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct