lesoirimmo

RD Congo: les tensions ethniques montent d’un cran

De nombreux dirigeants de l’UDPS tiennent pour acquise la réélection de Félix Tshisekedi en 2023.
De nombreux dirigeants de l’UDPS tiennent pour acquise la réélection de Félix Tshisekedi en 2023. - DPA.

Le pire était à craindre, il est en train de se réaliser : alors que la désignation du président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) est toujours bloquée à cause des dissensions entre les confessions religieuses, les tensions ethniques ont monté d’un cran entre les ressortissants du Kasaï et les autres groupes et atteignent les lieux de culte.

C’est ainsi que Mgr Bernard Emmanuel Kasanda, évêque du diocèse de Mbuj Mayi, capitale du Kasaï, a publié un message angoissé dans lequel il dénonce « une profanation progressive et systématique qui porte sur nos paroisses, grottes et sanctuaires et autres lieux de culte ». Le prélat explique que « des individus malintentionnés volent les ornements liturgiques, les objets de culte, les statues de Jésus et de la Vierge Marie, désacralisent les tabernacles en emportant le Saint Sacrement » et il appelle les fidèles à observer le 13 août prochain une journée de prières et de jeûnes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct