lesoirimmo

Conflit israélo-palestinien: le spectre des bombardements de mai ravivé

Des manifestations et confrontations avec les forces de l’ordre ont eu lieu tout le week-end à Sheikh Jarrah, à Jérusalem-Est.
Des manifestations et confrontations avec les forces de l’ordre ont eu lieu tout le week-end à Sheikh Jarrah, à Jérusalem-Est. - Ahmad Gharabli/AFP.

Au printemps, durant onze jours, le sud d’Israël et la bande de Gaza ont vécu au rythme des bombes et des morts. Une décision de la justice israélienne menace de raviver les cendres encore chaudes de ce récent accès de violences dans le conflit israélo-palestinien.

La Cour suprême israélienne doit se prononcer lundi sur le cas de quatre familles palestiniennes de Sheikh Jarrah, un quartier de Jérusalem-Est occupée. Ces réfugiés risquent d’être déplacés de force, perdant leur propriété dans une affaire symbolique du conflit. Le week-end a été émaillé de manifestations de soutien et de confrontations avec la police israélienne.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct