lesoirimmo

Pepinster, toujours en pleine gestion d’après-guerre

Une vue de la bataille de la Vesdre, sur le quai Nicolaï, où des maisons ont disparu et où il faut compter des morts.
Une vue de la bataille de la Vesdre, sur le quai Nicolaï, où des maisons ont disparu et où il faut compter des morts. - J.-L. B.

Reportage

Besoin de rien, envie de toi ». Ce lundi après-midi, la sono tente de mettre un peu d’ambiance dans le centre-ville de Pepinster la meurtrie. Des bénévoles et la Croix-Rouge n’arrêtent pas de distribuer des vivres car ici, c’est plutôt : « Besoin de tout, besoin de vous » !

Près de trois semaines après que la Vesdre en furie a déversé ses bombes partout où elle est passée, nous sommes retournés au cœur de la bataille. Il n’y a pas d’autres mots. Entre le quai Ferdinand Nicolaï et les rues du Duc et Hubert Halet, c’est une scène digne de la bataille des Ardennes en décembre 1944. Hallucinant.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct