lesoirimmo

Equitation: François Mathy et l’équipe de Montréal attendent leurs successeurs depuis 45 ans

En 1976, François Mathy avait pris la troisième place du concours individuel, mais aussi  par équipes, des Jeux  de Montréal.
En 1976, François Mathy avait pris la troisième place du concours individuel, mais aussi par équipes, des Jeux de Montréal. - Dominique Duchesnes.

Un grand panneau annonce « Le Monde Sauvage d’Aywaille », mais ça n’est pas là : c’est juste à côté. Et là, c’est plutôt paisible et bien rangé, rien de sauvage en tout cas. Une classe naturelle qui sied à la beauté des lieux. Là, même les crottins de cheval n’ont qu’une durée de vie très relative : il se trouvera bien un groom qui, en passant par là, se fera un plaisir de les ramasser. Bienvenue dans les écuries Mathy, mais silence, on tourne ! Le maître des lieux est au centre de sa piste de saut d’obstacles, à deviser avec une Américaine tout en observant une fille, puis un gars, s’acharner à faire sauter un canasson auquel on inflige un obstacle chaque fois un peu plus élevé au prétexte qu’il a réussi à sauter le précédent. « Ah, vous êtes là ! Mettez-vous ici, et regardez, j’en ai encore pour quelques minutes… » Avec un naturel consommé, François Mathy règle encore quelques obstacles, s’adresse, en anglais toujours, aux cavaliers, remonte une barre, puis finit par nous rejoindre…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct