lesoirimmo

Les Cats se sont brisé les griffes

10936205-270
Photo News

Elles n’en dormiront pas de sitôt, pas plus au village olympique que dans l’avion qui les ramènera bientôt en Belgique. Il est même possible que de petits démons aux cheveux noirs comme le jais, insaisissables et infatigables, polluent leurs nuits quelque temps encore. A Saitama, les Cats ont laissé filer une chance unique (l’adjectif n’est cette fois pas galvaudé) de rejoindre les demies et de forger un exploit insensé. Soyons de bon compte, les basketteuses belges ont elles-mêmes déchiré le carton d’invitation, dans les derniers instants mal gérés d’une partie indécise et haletante (13 changements de lead) mais qu’elles auraient dû plier sans se retourner. Les Cats ont certes rempli la mission auto-assignée en arrivant au Japon, dans la foulée d’un Euro de qualité (3e). Mais ce quart de finale laisse un goût âcre au fond de la gorge, pas seulement parce qu’Ann Wauters méritait une autre fin de carrière que ce money time mal ficelé. Pourquoi le basket féminin belge peut-il se mordre les doigts ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct