lesoirimmo

Comment les parkings publics se cherchent une place dans la mobilité de demain

A l’avenir, les parkings pourraient servir à bien d’autres choses qu’à simplement accueillir des voitures.
A l’avenir, les parkings pourraient servir à bien d’autres choses qu’à simplement accueillir des voitures. - mathieu golinvaux

Des camions qui rentrent, des vélos cargo qui ressortent. Depuis quelques mois, le parking Royal, à quelques pas de la gare centrale, est devenu une escale quotidienne pour des dizaines de colis venant de grandes chaînes ou d’enseignes alimentaires et destinés à être livrés dans le voisinage. Un ballet orchestré par la toute jeune entreprise Urbeez, spécialisée dans la logistique urbaine du « dernier kilomètre ». Celle-ci occupe sept places de stationnement au rez-de-chaussée du parking. Un espace de 50m2 délimité par des grilles recouvertes du logo de la start-up, qui sert à la fois d’atelier de réparation de vélos électriques, de lieu d’entreposage des deux-roues, d’espace de chargement des batteries et de plateforme logistique donc. « Pour nous, c’est idéal d’être ici. Nous sommes en plein cœur de ville, le parking est accessible 24h sur 24, 7 jours sur 7, il est équipé en sécurité, en lumière, nous ne devons pas payer de factures, ni d’assurance. Nous, on met des grilles et on fait les opérations.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct