La prison de Forest au comble de l’indignité

Normalement, les détenus de Forest prennent leurs repas hors de leur cellule. Depuis la grève, ce n’est plus le cas. ©S. Piraux.
Normalement, les détenus de Forest prennent leurs repas hors de leur cellule. Depuis la grève, ce n’est plus le cas. ©S. Piraux. - S. Piraux.

Va-t-il oser passer à l’action ? Ce lundi, Marc-Jean Ghyssels, le bourgmestre PS de Forest, a annoncé son intention de fermer la prison qui se trouve sur sa commune depuis 1910. Certains de ces prédécesseurs ont déjà exprimé le même souhait sans jamais passer à l’acte. En a-t-il le droit ? Oui. En novembre 2013, confronté aux mêmes problèmes de vétusté et d’insalubrité de l’établissement pénitentiaire de sa ville, le mayeur de Verviers avait décrété sa fermeture.

Détenus en surnombre, gardiens en sous-effectif

La vétusté et l’insalubrité, les 372 détenus de Forest connaissent. Il faut encore y ajouter la surpopulation puisque, suite à la fermeture de l’aile D pour insalubrité et fuites d’eau, la prison ne possède plus que 260 places. Des détenus en surnombre qui sont surveillés par des gardiens régulièrement en sous-effectif…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct