lesoirimmo

Gaume Jazz, samedi: Sunna Gunnlaugs et Julia Hülsmann défient l’orage

Eric Legnini dans ses «Six Strings Under».
Eric Legnini dans ses «Six Strings Under». - Hugo Lefèvre.

Vers 18 h, samedi, le ciel s’est soudain fracassé sur le Gaume Jazz. Un Niagara s’est déversé sur le site, crépitant sur les toiles des chapiteaux, gorgeant la plaine herbue, formant des rivières le long des chemins et des cascades sur les pentes des toitures. Sunna Gunlaugs l’Islandaise et Julia Hülsmann l’Allemande n’en ont pas moins continué à jouer chacune sur son piano. Avec détermination et tout sourire : « C’est fou ! », lance Sunna, tout en annonçant le morceau suivant, qui s’appelle There will be cake.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct