Grèce: le blocage de la voie ferrée à Idomeni a coûté 4 millions d’euros

L’union des entrepreneurs de Thessalonique (Sethess), deuxième ville grecque, dans le nord du pays, a déploré jeudi avoir dépensé «4 millions d’euros» pour parer au blocage de la voie ferrée à Idomeni, village à la frontière macédonienne où campent des milliers des réfugiés.

Ce blocage, dû à des protestations quotidiennes des réfugiés sur la voie ferrée réclamant depuis plusieurs semaines l’ouverture de la frontière afin de poursuivre leur voyage vers l’Europe du nord, entrave la circulation ferroviaire et cause des dommages aux exportateurs et importateurs, explique la Sethess dans une lettre adressée au ministre des Transports Christos Spirtzis et publiée jeudi dans le quotidien Ta Néa.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct