Le mirage de Londres

© Andrew Winning / Reuters
© Andrew Winning / Reuters

La gare routière de Victoria, terminus de l’espoir d’une vie meilleure. Hagards après trente heures de voyage depuis la Pologne, quarante heures depuis la Roumanie, ou de toute l’Europe, ils débarquent du car, valises à la main, reprennent leur souffle et se lancent dans le tourbillon londonien. Quelque 2. 000 immigrants arriveraient là chaque semaine, selon une estimation de la municipalité. À quelques centaines de mètres des hauts murs de Buckingham Palace. Ils viennent grossir la population de Londres, qui augmente de plus de 100. 000 personnes par an : 8,7 millions aujourd’hui, 9 millions en 2020, 10 millions en 2029… Attirés par un phare à l’insolente croissance économique – elle est deux fois plus élevée que dans le reste du pays, où se créent 80 % des emplois du secteur privé de Grande-Bretagne.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct