lesoirimmo

Théâtre: bains de sang aux Rencontres de Huy

Impétueuse Nina Blanc dans «Détester le monde», adaptation d’Eschyle.
Impétueuse Nina Blanc dans «Détester le monde», adaptation d’Eschyle. - Province de Liège

Règles. Un mot si simple et pourtant si tabou. Les ragnagnas. Les Anglais qui débarquent. Le volcan en éruption. Les chutes du Niagara : à chacun son nom de code ou sa métaphore pour ne pas prononcer cette phrase honteuse : « J’ai mes règles ». J’ai de la visite, dira-t-on. Ou, on a hissé le drapeau rouge. Ou encore, la marée monte. Tout plutôt que de dire qu’on a ses règles. Mais de quoi cette pudeur est-elle le nom ?

Avec Cela va sang dire (dès 12 ans), la cie Fantality brise cette gêne absurde dans un spectacle qui en profite pour aborder d’autres questions parallèles comme le sexisme ou les préjugés de genre. Chaque année, les Rencontres de théâtre jeune public livrent ce genre de spectacle d’utilité publique, pas vraiment révolutionnaire dans la forme théâtrale mais diablement précieux, dans les écoles, pour délier la parole sur des sujets sensibles comme l’alcool ou le harcèlement.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct