lesoirimmo

«Récits d’une pandémie»: toucher la douleur des vivants et la complexité de la vie qui s’en va

Toute une vie résumée sur l’autel dressé à Gérard Duquesne, dit Gégé. Bob Marley, Johnny, un jeu de cartes, un jeu d’échecs, des boules de pétanque, une ambulance miniature.
Toute une vie résumée sur l’autel dressé à Gérard Duquesne, dit Gégé. Bob Marley, Johnny, un jeu de cartes, un jeu d’échecs, des boules de pétanque, une ambulance miniature. - D.R.

C’est très bien, cette exposition, c’est très émouvant », lance Micheline. « Comme on ne pouvait pas organiser de funérailles avec le covid, cela lui rend hommage, et il le mérite », ajoute sa fille Barbara. Leur mari et leur père, Gérard Duquesne, qu’on appelait Gégé, a succombé au coronavirus en avril de l’année passée. Il était à la maison de repos d’Harscamp. L’exposition qui se tient à la galerie du Beffroi de Namur lui rend hommage, ainsi qu’à quelques autres personnes décédées dans cette maison et au Grand Pré de Wépion.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct