lesoirimmo

Maria Pourchet: une passion pas simple

La trame romanesque serrée de Maria Pourchet.
La trame romanesque serrée de Maria Pourchet. - Richard Dumas.

Comment renouveler un sujet des milliers de fois traité ? Maria Pourchet rappelle discrètement dans Feu qu’elle n’est pas la première, en citant Racine : « L’amour n’est pas un feu qu’on referme dans l’âme / Tout nous trahit, la voix, le silence, les yeux / Et les feux mal couverts n’en éclatent que mieux. » Il est vrai que Laure, dans ce passage, pense surtout à la manière dont elle pourrait aider sa fille Vera, du genre rétif, à travailler Andromaque pour le bac.

Le renouvellement tient à deux choses. La première est banale : chaque passion est la première, rien de ce qui s’est passé avant ne l’influence. La seconde tient au talent propre de celui ou celle qui s’en empare, quelle que soit la forme d’expression artistique choisie. Sortir des clichés n’est pas chose évidente. Pour y avoir réussi, Maria Pourchet mérite mieux qu’une attention distraite.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct