lesoirimmo

Les enfants de Robert Kennedy se déchirent sur la libération de l’assassin de leur père

Sirhan Sirhan, condamné à mort en 1969 pour l’assassinat de Robert Kennedy, verra sa peine commuée en réclusion à perpétuité.
Sirhan Sirhan, condamné à mort en 1969 pour l’assassinat de Robert Kennedy, verra sa peine commuée en réclusion à perpétuité. - afp.

Sirhan Sirhan. Avec Mark David Chapman, l’assassin de John Lennon, il est sans doute le plus célèbre des 2,3 millions de détenus américains… Après 53 ans de prison et 15 refus de libération conditionnelle, l’homme qui tua Robert Kennedy lors de la campagne présidentielle de 1968, pourrait bientôt sortir de prison. Une perspective qui déchire les descendants de l’ancien sénateur et procureur général des États-Unis.

Le soir du 5 juin 1968, Bobby Kennedy venait de remporter les primaires de Californie, étape importante dans la perspective de l’investiture démocrate et, au-delà, de l’élection présidentielle de novembre – face à Richard Nixon. Mais après avoir prononcé son discours de victoire à l’Ambassador Hotel de Los Angeles, le frère cadet de JFK était atteint par plusieurs coups de feu. Il succombera le lendemain, plongeant dans une profonde dépression une Amérique encore sous le choc de l’assassinat de Martin Luther King, perpétré deux mois plus tôt.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct