lesoirimmo

Conjoncture: les indicateurs économiques sont au vert

«Les ménages, globalement, disposent d’une épargne accumulée de manière involontaire et sont demandeurs de pouvoir l’utiliser», explique Etienne de Callataÿ.
«Les ménages, globalement, disposent d’une épargne accumulée de manière involontaire et sont demandeurs de pouvoir l’utiliser», explique Etienne de Callataÿ. - Mathieu Golinvaux

Après un quatrième trimestre de 2020 décevant, plombé par la troisième vague de la pandémie et le reconfinement partiel, l’économie belge a rebondi dès le premier trimestre de l’année en cours, alors que ses voisins connaissaient pour la plupart un deuxième trimestre consécutif de léger repli de l’activité. Au deuxième trimestre, le PIB a progressé vivement – de 1,7 % par rapport aux trois mois précédents. Et « tous les indicateurs indiquent que le rebond s’est poursuivi chez nous et est en cours en zone euro », souligne Koen De Leus, économiste en chef chez BNP Paribas Fortis.

« Certes, la remise en marche des chaînes d’approvisionnement est laborieuse, ce qui freine un peu la reprise de l’industrie. En Allemagne, l’indice IFO a ainsi baissé en août pour le troisième mois consécutif. Mais la demande est là ; et les problèmes d’approvisionnement devraient se résorber progressivement », explique-t-il.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct