lesoirimmo

Primoz Roglic, en démonstration et en rouge

CYCLING-ESP-VUELTA
AFP

Redoutable et redoutée, cette arrivée dans les Asturies n’a peut-être pas encore livré le verdict final mais l’a en tout cas fortement orienté. Le Slovène affiche à la fois une condition éclatante et un contrôle total sur les événements. Sauf surprise, le chef de file des Jumbo-Visma signera le triplé à Saint-Jacques-de-Compostelle dimanche.

Si on attendait une échappée au long cours, le peloton principal se montrait au contraire attentif et intraitable, désireux ou contraint de prendre ses responsabilités. Alors qu’un vaillant Eiking finissait par céder dans la seconde ascension de la Collada Llomena, c’est Bernal qui prenait l’initiative sous la pluie, à 60 bornes de l’arrivée. « J’ai suivi Egan Bernal même si je trouvais qu’il démarrait de loin », commentait le vainqueur du jour. « Ce n’était pas un choix tactique de ma part, j’ai roulé aussi fort que possible et quand il n’a plus pu suivre, je suis parti seul. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct