lesoirimmo

Fraudes, pratiques troubles… la Flandre envisage une pause «d’au moins deux ans» des adoptions internationales

Fraudes, pratiques troubles… la Flandre envisage une pause «d’au moins deux ans» des adoptions internationales
Guillaume de Germain / Unsplash

Un « rapport d’experts » sur l’adoption internationale fait débat jeudi dans le nord du pays, où le ministre flamand compétent s’apprête à exposer une note à son gouvernement, recommandant une « pause des adoptions ».

Le ministre flamand en charge de la famille, Wouter Beke, est d’avis qu’il faudrait mettre les adoptions internationales sur « pause » durant au moins deux ans, le temps de réformer en profondeur le système flamand. La note qu’il va transmettre à ce sujet au gouvernement flamand ne vient pas de nulle part, elle s’appuie sur les recommandations d’un « panel d’experts » mis sur pied en Flandre en 2019. Elles ont été présentées jeudi en conférence de presse, en présence du ministre Beke.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct