lesoirimmo

C’est du belge: Roger Bodart, le poète qui faisait l’amour avec les mots

Roger Bodart avec sa fille Anne Richter, le jour du mariage de celle-ci, en 1961.
Roger Bodart avec sa fille Anne Richter, le jour du mariage de celle-ci, en 1961. - D. R.

Roger Bodart, l’homme généreux, le passeur, faisait l’amour avec les mots. » C’est l’écrivain Pierre Mertens qui le disait en 1992 dans les colonnes du Soir à l’occasion de la réédition, à La Différence, de son recueil La route du sel. Il disait encore : « Tous les dons du poète, et toutes ses obsessions, conspirent à la réussite de ce recueil grave, mélancolique, sarcastique et cruel. Récit initiatique d’une quête d’un obscur objet. Il y a ici comme la politesse du désespoir. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct