lesoirimmo

Christophe Naigeon à propos de «Mamba Point Blues»: «On retrouve la joie d’enfant de jouer aux soldats de plomb»

«A travers Jules, je pose la question de l’identité.»
«A travers Jules, je pose la question de l’identité.» - Bruno Klein.

entretien

Jules Canot est né au Sénégal, avec la peau noire. Il est dans la France ravagée de la guerre en 1918, avec un détachement de Noirs américains. Il est percussionniste. Avec lui, les tambours, les cloches, les calebasses, et même les casseroles et les tables, parlent et chantent. En Alsace, il connaît une histoire d’amour avec Sigrid, l’épouse d’une « gueule cassée », une histoire éphémère mais qu’il n’oubliera jamais. Jules, on le suit pas à pas, en Amérique, à Harlem, jouant sa musique avec le jazz-band de ses anciens compagnons de guerre, dans le sud ségrégationniste, au Cotton Club de New York, avec une lointaine cousine, Diane, infirmière militante pour les droits civiques.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct