lesoirimmo

Une réforme des pensions qu’il va falloir boucler

La ministre des Pensions, Karine Lalieux, veut entre autres œuvrer pour plus d’égalité hommes-femmes.
La ministre des Pensions, Karine Lalieux, veut entre autres œuvrer pour plus d’égalité hommes-femmes. - Hatim Kaghat.

La législature fédérale post-élections de 2020 devait être celle des grandes réformes : pensions, fiscalité, climat, investissements publics ,etc. Mais la Vivaldi a perdu un temps précieux, mangé par les affaires courantes et englouti par le covid.

En ce début septembre, le stress est le même pour tous les ministres et leur Premier, Alexander De Croo. Les élections se rapprochent et donc aussi l’absolue nécessité de faire les réformes promises, dans une atmosphère encore plus polarisante : chaque parti de la coalition va vouloir marquer des points à présenter à l’électeur, si possible au détriment de ses (ex-)partenaires.

C’est dans ce contexte déjà chauffé à l’huile électorale que la ministre des Pensions présente « sa » réforme des pensions. Celle-ci a déjà fait couler l’encre, les anathèmes et les critiques virulentes avant même d’être rendue publique. Cela promet maintenant que Karine Lalieux abat ses cartes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct