lesoirimmo

François Hollande avant le procès des attentats de Paris: «À quoi aurait servi une crise ouverte avec la Belgique?»

Christophe Petit Tesson / EPA.
Christophe Petit Tesson / EPA.

Le fait que les terroristes venaient de Belgique a-t-il compliqué les choses ?

Oui je le reconnais, ça a été compliqué. Même si nos services travaillaient en bonne intelligence entre eux, nous n’avions pas été informés de la préparation d’un acte terroriste sur notre territoire. Par ailleurs, quand Salah Abdeslam a fui, il a été interpellé par la police, et les Belges n’ont pas compris de qui il s’agissait.

Il y a eu dans la presse des titres très durs à ce moment-là sur la Belgique.

Oui car il y a eu des interrogations légitimes quant aux défaillances du renseignement, mais les terroristes n’étaient pas tous Belges, il y avait aussi des Français…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct