lesoirimmo

Formule 1: Jos «the boss» Verstappen avait montré la voie

PhotoNews
PhotoNews

On ne peut pourtant pas dire que ce sont les performances du bonhomme en Formule 1 qui aient incité les Hollandais à le soutenir. Sur ce plan, nos voisins d’en haut ne sont certainement pas des supporters de la victoire.

C’est chez Benetton que Jos Verstappen avait entamé sa carrière en Grand Prix. A l’époque, c’est Flavio Briatore, le patron, de l’écurie, qui lui avait mis le pied à l’étrier. Deux ans plus tôt, le truculent Italien avait déniché Michael Schumacher. Sans doute pensait-il avoir déniché la même pépite côté hollandais.

Très vite, il fallut se rendre à l’évidence: Verstappen possédait un talent certain mais… comment dire, il était un peu brut de fonderie dans ses analyses. Un handicap certain par rapport à Schumi qui, en plus d’être redoutable sur la piste et dans les couloirs, disposait d’un meilleur matériel que son équipier.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct