lesoirimmo

Coronavirus: les derniers obstacles au pass sanitaire à la belge

d-20210801-GP1KXG 2021-08-19 09_26_15
Belga.

Covid Safe Ticket, trois mots que les Belges ont été forcés de s’approprier, bien qu’ils soient encore peu nombreux à pouvoir les prononcer dans le bon ordre sans se tromper. Pour votre info, on dit aussi « CST ». Une formule préférée chez nous au « pass sanitaire » à la française que l’on doit à la réticence des libéraux. Ils estiment depuis le départ que ce mécanisme entrave plus qu’il ne permet de libertés. Il est pourtant question d’en étendre son application. En particulier à Bruxelles, vu les situations épidémiologique et vaccinale. Mais pour ce faire, il faut un accord de coopération entre toutes les entités du Royaume. Et le temps presse. Pour valider la prolongation du CST, l’accord de coopération devra avoir été voté dans tous les parlements du pays au plus tard le 30 septembre. Par ailleurs, les autorités bruxelloises, qui comptent mettre le pass en place dès le 1er octobre, avaient promis que les acteurs de terrain connaîtraient tous les détails pratiques dès la mi-septembre, afin de pouvoir se préparer.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct