lesoirimmo

Pensions: la Vivaldi s’empoigne, mais ne tranchera pas avant la fin de l’année

Karine Lalieux
Hatim Kaghat.

Je ne vous le cache pas, je m’attends à ce que le débat sur ma proposition de réforme soit animé. » Dans l’interview qu’elle nous accordait jeudi, la ministre des Pensions, Karine Lalieux (PS), avait senti le vent du boulet. Sa réforme des pensions, très attendue, a suscité vendredi de nombreuses réactions négatives, jusque dans la majorité fédérale, où l’usage de ces derniers mois veut qu’on ne se fasse pas de cadeaux.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct