lesoirimmo

ArcelorMittal, Duferco: la Wallonie se libère des friches de la sidérurgie

La volonté existe de conserver des traces fortes, matérielles, du passé.
La volonté existe de conserver des traces fortes, matérielles, du passé. - Pierre-Yves Thienpont.

Ces friches devenaient du poison, des projets risquaient de rester paralysés en raison d’espoirs déraisonnables liés au passé. » La personne qui s’exprime est Renaud Witmeur, à la tête de la Sogepa, cet organisme public chargé notamment d’œuvrer à la transition économique de la Wallonie et d’imaginer, dans ce cadre, la reconversion des vastes friches sidérurgiques de Liège et de Charleroi. « Une période de deuil était sans doute nécessaire, le temps de se convaincre qu’une relance des outils qui avaient été fermés ou mis sous cocon était illusoire. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct