lesoirimmo

Attaque djihadiste en Nouvelle-Zélande: les autorités essayaient depuis des années d’expulser l’assaillant

NZEALAND-ATTACK
AFP.

La Nouvelle-Zélande essayait depuis des années d’expulser le djihadiste sri-lankais responsable d’une attaque au couteau dans un supermarché vendredi, a révélé samedi la Première ministre Jacinda Ardern, disant sa « frustration » et sa volonté de faire évoluer la législation antiterroriste.

Son statut de réfugié avait pourtant été révoqué, les autorités soupçonnant de fausses allégations de menaces pour sa vie au Sri Lanka. Un avis d’expulsion avait même été émis contre lui en avril 2019.

Mais depuis le processus légal traînait en longueur, ce musulman tamoul contestant en justice la révocation de son statut de réfugié, en arguant qu’il risquait « d’être arrêté et torturé » si la Nouvelle-Zélande le renvoyait au Sri Lanka.

Et les tentatives de le condamner en vertu de la loi antiterroriste avaient toutes échoué, a déroulé la Première ministre lors d’une conférence de presse.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct