lesoirimmo

Oliver Stone, un Américain toujours en colère

Tradition du festival de Deauville, la photo sur la Promenade des planches. © AFP.
Tradition du festival de Deauville, la photo sur la Promenade des planches. © AFP.

Cinéaste guerrier à la stature impressionnante, homme de contradictions ayant connu aussi bien des ténèbres abyssales que des lumières aveuglantes, artiste frondeur toujours à l’affût des dérives de l’empire américain (Platoon, JFK, Nixon, Né un 4 juillet, Wall Street, Snowden…), Oliver Stone, qui fêtera ses 75 ans le 15 septembre, a débarqué à Deauville en toute amitié, a inauguré sa cabine de plage sous un soleil brûlant, a rencontré le public et a prouvé qu’il reste bien un cinéaste engagé et toujours en colère. Trente ans après son film JFK avec Kevin Costner, qui avait déjà créé la controverse à sa sortie, il revient sur l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy à travers un fascinant et passionnant documentaire JFK revisited : de l’autre côté du miroir, à la lumière de nouveaux documents déclassifiés (63.000, soit deux millions de pages) qui lui permettent de confirmer certaines thèses déjà évoquées et de tenter d’expliquer pourquoi cet assassinat.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct