lesoirimmo

Dormir sous un pont à quinze ans: de plus en plus d’enfants seuls en rue à Bruxelles

Dossier enfants Mena
HATIM KAGHAT.

Il a la peau claire et les yeux fatigués. Il a un sourire doux qui laisse apparaître des bagues métalliques et sur la tête, une casquette du PSG. Il a quinze ans et vit dans la rue, avec quelques potes, (très) jeunes comme lui. Zakaria (*) est arrivé à Bruxelles le mois dernier. A sa mère, restée au Maroc, au téléphone, il dit qu’il est bien installé. « Comme ça, elle ne se fait pas de soucis. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct