lesoirimmo

Argerich, Barenboim: ambiances contrastées

Argerch-Barenboin-Debussy-1200-850-1024x725

Baremboim s’intéresse beaucoup ces derniers temps à Debussy. On le retrouve ici à l’orchestre dans une Mer très engagée dans sa puissance évocatrice, qui n’oublie pas Wagner, et surtout dans cette œuvre de jeunesse qu’est la Fantaisie pour piano et orchestre , commencée dès 1889 mais terminée à la fin de sa vie : il y soutient Martha Argerich dans son premier contact avec cette partition insolite qui accumule les ambiances contrastées avec une santé revigorante. Retour à la musique de chambre de la fin de vie, enfin, avec une lecture allusive de la sonate pour violon interprétée par son fils Michaël et une vision insaisissablement moderne, de celle pour violoncelle embaumée par Kian Soltani. Et ici, Barenboim est à son meilleur : un partenaire inspiré et attentif qui fait de la musique par plaisir.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct