lesoirimmo

Molenbeek, cette plaie qui reste ouverte

Le seul moyen de sortir Molenbeek de ses maux reste toujours lié à l’offre de perspectives aux jeunes et aux familles qui habitent sur ce territoire, le seul souvent d’ailleurs où ils se sentent chez eux et acceptés.
Le seul moyen de sortir Molenbeek de ses maux reste toujours lié à l’offre de perspectives aux jeunes et aux familles qui habitent sur ce territoire, le seul souvent d’ailleurs où ils se sentent chez eux et acceptés. - Le Soir.

Là-bas, de l’autre côté du canal, on frémit à l’idée de l’ouverture du procès du Bataclan et du stade de France. Parce que les accusés ont en commun leur fascination mortifère pour la Syrie mais aussi leurs liens avec Molenbeek. A l’époque, le monde entier fut sans pitié pour cette commune bruxelloise. Mais c’est en Belgique que les doigts les plus accusateurs furent pointés, amalgamant à tort et cruellement toute une population sous un même label.

Comment se relève-t-on d’une charge aussi terrible ? A-t-on pu faire en sorte qu’une des communes du croissant pauvre de Bruxelles ne produise plus les mêmes fragilités, menant aux mêmes dérives ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct