lesoirimmo

Le 11-Septembre 20 ans après: une permanence militaire surveille l’espace aérien belge

d-20181011-3P1NKX_high
Dominique Duchesnes

Suite aux attentats du 11 septembre, l’Otan a demandé à ses membres d’assurer la police aérienne de leur territoire. En Belgique, cette mission porte le nom de QRA, pour Quick Reaction Alert. Dans le CRC, le control and reporting center de la force aérienne de l’armée belge installé depuis un an à Beauvechain, des opérateurs identifient tous les avions qui survolent le Benelux. Qu’ils soient civils ou militaires. Ils doivent tout savoir sur eux : destination, propriétaire, origine, altitude, etc. Ces informations sont transmises à l’Otan ainsi qu’aux centres radars voisins. Si nécessaire, deux avions de chasse stationnés en permanence à Florennes pour les missions de QRA sont envoyés pour effectuer un contrôle visuel. Ça doit aller très vite, car en dix minutes, un avion a traversé le pays, vu sa petite taille.

Lorsqu’ils décollent de Florennes, les pilotes du QRA peuvent être confrontés à différentes situations. Et donc à différentes réactions à avoir :

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct