lesoirimmo

«Benedetta»: l’ironie, glaive salvateur face à l’obscurantisme

0532243.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Enfant, Benedetta Carlini entre au couvent de Pescia en Toscane car elle veut devenir « l’épouse de Jésus ». Elle s’y révèle sainte pour les uns, manipulatrice pour d’autres car se disant capable de miracles et de converser directement avec Jésus. Un jour, alors que la peste ravage l’Italie du XVIIe, Benedetta est attirée par une jeune pensionnaire avec qui elle va connaître l’extase…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct