lesoirimmo

Maarten Vanden Eynde, archéologue du futur

Moulée nuitamment et clandestinement sur la statue équestre de Léopold II, cette main a été réalisée en caoutchouc naturel dans une ancienne plantation du Kasaï en 2015 avant d’être acquise par un collectionneur à Art Brussels. Une œuvre éminemment politique évoquant à la fois le pillage de l’Afrique par la Belgique colonisatrice, le scandale des mains coupées au Congo, la question des restitutions des biens acquis lors de la colonisation... Phénomène imprévu, au fil du temps, le caoutchouc naturel n’a cessé de foncer, la main de l’ancien souverain devenant ainsi de plus en plus noire.
Moulée nuitamment et clandestinement sur la statue équestre de Léopold II, cette main a été réalisée en caoutchouc naturel dans une ancienne plantation du Kasaï en 2015 avant d’être acquise par un collectionneur à Art Brussels. Une œuvre éminemment politique évoquant à la fois le pillage de l’Afrique par la Belgique colonisatrice, le scandale des mains coupées au Congo, la question des restitutions des biens acquis lors de la colonisation... Phénomène imprévu, au fil du temps, le caoutchouc naturel n’a cessé de foncer, la main de l’ancien souverain devenant ainsi de plus en plus noire. - D.R.

En arrivant dans la Romestraat d’Ostende, on les repère de loin : d’énormes galets faits de briques et de ciment posés devant l’entrée du MuZee. Il suffit de suivre leur piste pour déboucher dans l’univers de Maarten Vanden Eynde dont vingt années de travail, régulièrement exposées chez Meessen-De Clercq, occupent tout l’espace d’exposition temporaire du rez-de-chaussée.

C’est lui que l’on découvre sur l’immense tirage d’une photographie prise au lac de Montbel en France. Assis à même le sol, sur le fond de ce lac qui se dessèche un peu plus chaque année, l’artiste tente de réparer les fissures dans la terre à l’aide d’une spatule et d’un peu de plâtre. Si l’effort est dérisoire et voué à l’échec, l’image résume bien le formidable parcours de ce créateur mêlant étroitement pratique artistique et questionnement sur les grandes questions environnementales, climatiques, sociales, anthropologiques de notre temps.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct