lesoirimmo

Télécoms: les applications avec données gratuites en sursis

L’IBPT, le régulateur belge, estime «que cet arrêt aura un impact et va entraîner d’importants changements. Il va falloir revoir notre copie».
L’IBPT, le régulateur belge, estime «que cet arrêt aura un impact et va entraîner d’importants changements. Il va falloir revoir notre copie». - Photo News.

Surfer depuis son smartphone sur son appli préférée « gratuitement », c’est-à-dire sans que la consommation de données ne soit décomptée du forfait compris dans son abonnement mobile. Voici ce que proposent depuis de nombreuses années certains opérateurs télécoms pour tenter d’attirer de nouveaux clients. Il s’agit souvent d’applications très populaires comme Instagram, Facebook, Spotify ou WhatsApp. Cette pratique commerciale que l’on appelle le « zero rating » – très utilisée encore par Proximus – est aujourd’hui remise en question par la plus haute juridiction de l’Union européenne et pourrait bien disparaître purement et simplement du marché.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct