lesoirimmo

Oussama Atar, cadre de l’Etat islamique parti de Laeken

atar
D.R.

C’est l’un des personnages les plus troubles de ce procès. C’est aussi l’un de ceux dont l’absence pèsera certainement le plus sur l’éclatement de la vérité, lui qui semble être à la source de tant de choses. Tout bonnement considéré comme le commanditaire à distance de la cellule terroriste qui s’affairera depuis la Belgique, Oussama Atar, alias « Abou Ahmad », serait parvenu au gré de son parcours à se glisser au rang de chef des opérations extérieures de Daesh – fréquentant de près Abou Bakr Al-Baghdadi et Abou Mohammed Al-Adnani, souvent considéré comme le porte-parole et « ministre des attentats » de l’EI.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct