lesoirimmo

Attentats de Paris: «Nous veillerons à ce que ce procès exceptionnel ne devienne pas un procès d’exception»

FRANCE-SECURITY_ATTACKS-TRIAL

Des « kamikazes » au Stade de France, des terrasses de bars et le Bataclan mitraillés, et le carnage en plein Paris : la justice française replonge mercredi et pour neuf mois dans l’horreur des attentats djihadistes du 13 novembre 2015, les plus meurtriers commis dans ce pays.

Ce procès hors normes, la plus grande audience criminelle jamais organisée en France, doit s’ouvrir à la mi-journée dans l’historique palais de justice de Paris, sous sécurité maximale dans un contexte de menace terroriste toujours élevé.

La cour d’assises spéciale doit juger – jusqu’au 24 ou 25 mai 2022 – 20 accusés, dont le Franco-Marocain Salah Abdeslam, le seul membre encore en vie des commandos téléguidés par le groupe Etat islamique (EI) qui ont fait 130 morts et plus de 350 blessés à Paris et Saint-Denis (région parisienne), et profondément traumatisé la France.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct