lesoirimmo

Oum Kalthoum, Asmahan…: divas, princesses et légendes

Tous ceux qui l’entendent sont subjugués par la voix «unique» d’Oum Kalthoum.
Tous ceux qui l’entendent sont subjugués par la voix «unique» d’Oum Kalthoum. - AFP.

Elle est la dernière reine d’Egypte, l’« Astre de l’Orient », comme on la surnomme dès ses débuts, l’égale d’une Maria Callas qui, d’ailleurs, l’admirait. Oum Kalthoum est la voix du monde arabe. Son destin est celui d’une jeune paysanne née à la fin du XIXe dans un petit village du delta du Nil qui s’est élevée jusqu’au sommet des pyramides.

Elle commence à chanter toute jeune, en psalmodiant des versets du Coran. Mais derrière ses airs austères, la jeune Oum Kalthoum rêve de modernité. En 1923, elle s’émancipe du carcan familial et s’en va tenter sa chance au Caire. Elle y chante dans les cabarets et les salons de la haute société. Tous ceux qui l’entendent sont subjugués par sa voix « unique ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct