lesoirimmo

Le pass sanitaire, un échec et une prise de responsabilité

On entend bien le regret d’avoir finalement cédé à la «société du pass» ou les critiques des restaurateurs et de ceux qui seront obligés de trier et de contrôler leurs clients.
On entend bien le regret d’avoir finalement cédé à la «société du pass» ou les critiques des restaurateurs et de ceux qui seront obligés de trier et de contrôler leurs clients. - Belga.

Le passage au pass sanitaire – ou Covid Safe Ticket (CST) – est acté. Pour Bruxelles en tout cas, où après un cafouillage de dernière minute côté Ecolo, tous les partenaires du gouvernement saluent la décision et vont en élaborer les modalités pour une entrée en vigueur dès le 1er octobre.

C’est un échec qu’on doit tout d’abord constater : celui de la vaccination à Bruxelles dont le niveau reste trop faible et pousse les contaminations et les hospitalisations vers le haut. Avec toutes les conséquences potentielles dont on a déjà fait l’expérience sur la santé des personnes infectées, la charge hospitalière et médicale et l’activité économique menacée à nouveau de fermeture si les chiffres dérapent.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct