lesoirimmo

Le CEO de la Stib: «Le jugement sur le voile est vraiment insultant»

d-20190926-3WA5WW 2019-09-26 17_12_03

Le 17 juin dernier, la majorité régionale bruxelloise décidait de ne pas aller en appel de la décision du tribunal de travail condamnant la Stib en raison de l’interdiction, en son sein, des signes convictionnels. Le gouvernement a alors demandé à la direction de proposer une modification du règlement de travail. Et de préciser le cadre : l’interdiction des signes convictionnels est la règle et la neutralité exclusive sera d’application pour les fonctions d’autorité (contrainte) ou qui sont en contact relationnel avec le public. Des dérogations pourront être mises en place pour des fonctions ne relevant pas de cette catégorie. Retour sur ces événements avec Brieuc de Meeûs, le CEO de la Stib.

Qu’allez-vous faire ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct