lesoirimmo

Uber France condamné à verser plus de 180.000 euros à 910 chauffeurs de taxi

Uber France, condamné définitivement en décembre 2015 par la cour d'appel de Paris pour pratiques commerciales trompeuses, a cette fois-ci été condamné au civil. 

Le tribunal a estimé que Uber, via son offre Uber Pop, a violé les règles du marché et "provoqué nécessairement un préjudice moral, consistant notamment dans l'atteinte portée à l'image et à la réputation des chauffeurs de taxi".

La société devra donc verser 200 euros au titre du préjudice moral à 910 chauffeurs de taxi ainsi que 5.000 euros au syndicat des sociétés coopératives de chauffeurs de taxi de la région parisienne.

Ce cas concerne une activité "qui a été suspendue en France en 2015", a réagi une porte-parole d'Uber, assurant que l'application n'avait désormais plus recours qu'à des chauffeurs sous licence "qui passent les mêmes examens que les chauffeurs de taxi".

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct