lesoirimmo

Deauville: «Inexorable», avec Benoît Poelvoorde comme on ne l’a jamais vu

20210907_201921
D.R.

Nouveauté dans le programme du Festival de Deauville battant pavillon américain depuis 47 éditions : une fenêtre sur le cinéma français offrant au public quelques avant-premières signées Yvan Attal (Les choses humaines), Christophe Honoré (Guermantes), Claude Lelouch (L’amour, c’est mieux que la vie)… et notre compatriote Fabrice du Welz dont le nouveau film, Inexorable, produit par la boîte belge Frakas (Girl, Titane, Onoda, Les blagues de Toto, Seule à mon mariage…), est aussi français via The Joker Films. Une première mondiale donc à Deauville pour celui qu’on pourrait désigner comme le plus américain (et le plus asiatique) des cinéastes belges, avant une présentation en compétition à l’Etrange Festival au Forum des images à Paris ce samedi, puis au Festival de Toronto et au Festival de Gand, préludes à une sortie en salles prévue en janvier 2022.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct