lesoirimmo

De Genk à Genk, Felice Mazzù s’est métamorphosé

@News
@News

Face aux micros, Felice Mazzù affirme diplomatiquement ne pas être animé d’un quelconque sentiment de revanche à quelques heures du déplacement à Genk, son ancien club. « Avec ce mot, on pourrait croire que tout est de la faute de Genk. Mais j’avais aussi ma part de responsabilité », a-t-il expliqué au Belang van Limburg. Son objectif avoué est plutôt de voir l’Union continuer sur son excellente lancée. « Un déplacement à Genk a, pour moi, la même saveur qu’un match au Standard, à Anderlecht, à Courtrai ou au Beerschot », a-t-il encore rappelé vendredi. « C’est un match comme les autres, que l’on veut gagner. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct