lesoirimmo

Carole Damiani, psychologue: «Personne ne sortira indemne du procès des attentats de Paris»

«Ce qui est important, c’est que les victimes sachent qu’elles n’auront pas les réponses à toutes leurs questions, que ce procès ne va pas tout régler.»
«Ce qui est important, c’est que les victimes sachent qu’elles n’auront pas les réponses à toutes leurs questions, que ce procès ne va pas tout régler.»

Entretien

Carole Damiani est psychologue. Elle dirige l’association « Paris aide aux victimes ». Voilà trente ans qu’elle soutient les victimes d’attentats ou d’autres infractions pénales. Durant tout le procès des attentats du 13 novembre 2015, son équipe composée de douze psychologues et de trois accueillants sera présente au palais de justice pour venir en aide à ceux, à tous ceux, qui en éprouvent le besoin.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct