lesoirimmo

Crise économique: jusqu’ici, Bruxelles s’en sort mieux que prévu

«Nous avons agi en complément de l’intervention du fédéral, pointe la secrétaire d’Etat. Le tout fait que la situation est meilleure qu’on aurait pu l’imaginer.» © Mathieu Golinvaux.
«Nous avons agi en complément de l’intervention du fédéral, pointe la secrétaire d’Etat. Le tout fait que la situation est meilleure qu’on aurait pu l’imaginer.» © Mathieu Golinvaux.

La rentrée s’annonçait socio-économique pour le gouvernement bruxellois, elle se révèle sanitaire. C’est que les taux de vaccination sont dramatiquement bas dans la capitale et les contaminations supérieures à la moyenne belge, alors que les pertes d’emploi et faillites ne sont pas (encore) castrophiquement élevées. Une image bien évidemment faussée par le chômage temporaire, le droit passerelle et les faillites en pause, qui augure peut-être de prochains mois difficiles.

« A l’heure actuelle, 22.000 Bruxellois sont encore en chômage temporaire, principalement des travailleurs de l’événementiel, de l’horeca et de la culture. Que vont-ils devenir ? On n’en sait rien. Mais on s’attend à une augmentation du chômage au fur et à mesure que les mesures de soutien vont disparaître », confirme Jan Gatz, porte-parole d’Actiris.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct